Home actualités Didier Raoult : la «peur est pire que le mal»

Didier Raoult : la «peur est pire que le mal»

0
Didier Raoult : la «peur est pire que le mal»

A l’occasion de la publication de son dernier ouvrage, le Professeur Didier Raoult; patron de l’IHU de Marseille, était l’invité de marque sur l’antenne de RTL il y a quelques jours. Il juge les messages de ses collègues marseillais trop “alarmistes et irresponsables”; et affirme que “la peur est pire que le mal qu’on vit actuellement”.

Le Professeur marseillais a donneé un long entretien à la journaliste star de RTL Alba Ventura. Le Pr Didier Raoult, s’est confié à coeur ouvert sur d’autres aspects de sa vie comme ses études littéraires et scientifiques; à l’ université ou sa passion pour le bateau depuis longtemps. Mais il a notamment réagi à la tribune publiée dans le quotidien régional La Provence de ses collègues marseillais ce vingt-sept septembre. “La seconde vague du nouveau coronavirus que nous affrontons est responsable depuis cet été, d’une augmentation lente et progressive mais continue des hospitalisations conventionnelles” a-t-il confié.

Didier Raoult s’est penché sur la crise dans l’Hexagone

Didier Raoult : la «peur est pire que le mal»

L’infectiologue marseillais l’affirme avec une absolue certitude; “Je pensais et je pense toujours que la peur est pire que le mal”. Les chefs de service de l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille avaient donc, de manière indirecte ou involontaire; répondu au Pr Didier Raoult dans une tribune publiée dans les colonnes de La Provence. Ces derniers estiment que le nouveau coronavirus évolue depuis cet été de façon continue au sein des hôpitaux universitaires de Marseille. En effet, les chefs de service de l’AP-HM se disent au cœur du problème qui persiste depuis des mois; et ne veulent pas relâcher quelque peu leur vigilance à l’égard du nouveau coronavirus.

Le vingt-trois septembre dernier, le pouvoir central a annoncé; sans aucune consultation préalable avec la classe politique locale, la fermeture dans la cité phocéenne et en Guadeloupe des cafés; restaurants, bars et des bureaux, établissements recevant du public, centres commerciaux, parcs d’activités.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Close Bitnami banner
Bitnami